La presse

vendredi 29 septembre 2017

Aldebert va enchanter Moissac avec ses enfantillag

Qu'est-ce qui est différent dans ce nouvel album ?

Les thèmes sont plus engagés que précédemment. C'est sans doute un peu plus sérieux. J'avais envie de m'exprimer sur certains sujets qui me tiennent à cœur. Par exemple dans la chanson Joli zoo avec Grand corps malade, nous parlons de la condition des animaux du zoo. C'est un sujet qui m'a toujours touché. Je revois encore ces tigres tourner en rond dans leur cage lorsqu'enfant, j'allais au zoo.



Comme dans Enfantillages 1 et 2, de nombreux artistes ont accepté de participer ?

Une fois que la musique est maquettée, c'est intéressant de lier certaines chansons aux artistes en fonction de leur univers musical. Depuis le début, une quarantaine d'invités a participé à ce projet. Pour chaque album, les équipes sont nouvelles, je n'aime pas faire de redite. Je commence une nouvelle tournée cette semaine. Certains invités viendront sans doute sur scène lors de dates, notamment lors de mes concerts à la Cigale à Paris.

Pourquoi cet intérêt pour l'enfance ?

Je suis issu d'un répertoire pour adultes, mais au début des années 2000, j'étais animateur dans des écoles et je partais faire des tournées le week-end. Je voulais proposer une chanson alternative et parler aux parents. C'est réussi : il y a désormais plus de parents que d'enfants dans la salle !

Avec le temps j'ai su trouver mon public. J'ai réalisé 350 dates en deux ans et demi. On commence à faire des zéniths, ça a grandi !

De quoi êtes-vous le plus fier ?

Quand je dis à certaines personnes que je fais de la chanson pour enfants, ils me regardent avec de grands yeux et m'imaginent déguisé en lapin. Je les invite à venir. Ma volonté c'est de les amener à un vrai concert de rock avec une dimension adulte. Il y beaucoup d'échanges avec le public. A la fin des concerts, je rencontre les familles. Ce qui revient souvent dans ces échanges c'est que grâce à mes chansons, les familles font des kilomètres sans s'ennuyer. La voiture est devenue une sorte de maison où la famille peut écouter un album tous ensemble. Elles permettent beaucoup d'échanges entre parents et enfants.

Des projets en vue ?

C'est encore à l'état de rêve, mais si c'est possible, j'aimerais faire un projet Enfantillages autour du monde. Aller dans les pays et chanter, par exemple avec les chœurs de l'armée rouge en Russie ou une chorale au Tibet.

Aldebert sera en concert au hall de Paris de Moissac le 1er octobre à 15 heures et 18 heures. Son nouvel album est sorti le 22 septembre.

Propos recueillis par Julie Philippe